Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Ministère de l'environnement de Mr HULOT vient de faire paraitre une liste de produits contenant ce qu'il y aurait de plus sournois dans notre environnement quotidien, les perturbateurs endocriniens...

Une liste avec les chocolats :

chocolat

 

Pour aller plus loin : liste des additifs avec code couleur selon leur toxicité, c'est ici :

liste à imprimer

 

Un dossier de presse fourni, c'est ici : nano

 

 

Voilà un lien pour une liste fournie par "Agir pour l'environnement", liste contenant plus de 200 produits : les produits avec nano

Sud ouest en parle, c'est ici :   bonbons

L'ANSES a rédigé un rapport, ici : nano particules

 

 

Agir pour l'environnement aussi dans son dossier de presse, ici : presse

et dans sa campagne mail :

 
AIDEZ-NOUS à démasquer les aliments avec nanos ! Soutenez notre enquête.

AIDEZ-NOUS à démasquer les aliments avec nanos !

M&M’s, Malabar, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU, Vahiné…commercialisent des confiseries utilisant un additif fortement suspecté d'être présent à l'état nanoparticulaire, le "E171". 

Ces industriels semblent vouloir cacher l'utilisation de nanoparticules dans de nombreux produits alimentaires, alors qu’elles constituent un danger pour la santé et l’environnement. 

Ces révélations font suite à une enquête menée par Agir pour l'Environnement. Une centaine de produits alimentaires destinés aux enfants est concernée : cette enquête exclusive vient de faire la Une d'un grand nombre de médias dont l'ouverture du 20h de France 2 !

Pour stopper les nanos qui sont en train d’envahir les assiettes à notre insu, nous devons :

  • mener l'enquête pour identifier les produits susceptibles de contenir des nanoparticules;

  • financer des analyses par un laboratoire indépendant et ainsi prouver que les industriels cachent bien l'utilisation de nanoparticules ;

  • médiatiser ce scandale sanitaire et environnemental pour faire pression sur les responsables économiques et les décideurs politiques afin d'obtenir l'interdiction de cette nano-contamination.

AIDEZ-NOUS à démasquer les aliments avec nanos !

ou

https://fr.ulule.com/enquete-nano/

 

// Les nanoparticules sont dangereuses

Ce qui fait la caractéristique des nanoparticules, c’est leur taille ; de l’ordre du milliardième de mètre. Elles peuvent franchir les barrières physiologiques (intestin, cerveau, reins…) et s’accumuler dans le corps et l'environnement. A cette échelle, les substances sont aussi plus réactives et peuvent acquérir une toxicité spécifique. : 

  • effets cancérogènes ;

  • dysfonctionnement de l’ADN ; 

  • inflammations chroniques ;

  • mort des cellules ; etc.

Des scientifiques n’hésitent plus à les comparer aux fibres d’amiante.

Faisons la lumière sur cette technologie dangereuse, insuffisamment évaluée, peu réglementée et complètement inutile pour le consommateur !

// L'enquête d'Agir pour l'Environnement

En découvrant les dangers des nanoparticules sur la santé et l'environnement, nous avons voulu savoir quels produits en contenaient pour :

  • faire connaître les produits contenant des nanos et ainsi éviter de prendre un risque inutile ;

  • exiger des industriels un retrait rapide des nanos,

  • demander au gouvernement un moratoire sur les nanos dans les biens de consommation, à commencer par l’alimentation des enfants.

Malheureusement, bien que la réglementation européenne oblige les industriels à indiquer clairement une mention [nano] sur l’emballage des produits commercialisés, l’omerta règne : nous n’avons pas réussi à trouver un seul produit étiqueté !

Pour identifier les produits alimentaires contenant des nanoparticules, nous avons scruté la liste des ingrédients de milliers de produits dans une quinzaines de supermarchés. 

/ Focus sur le E171

Notre première cible - parmi tant d'autres - le dioxyde de titane, ce bien mystérieux "E171", fortement suspecté d'être utilisé à l'échelle nano-particulaire :

  • Depuis 2006, une agence de l'Organisation Mondiale de la Santé classe le dioxyde de titane "cancérigène probable 2B par inhalation" ;

  • Le Professeur Jürg Tschopp (biochimiste) n'hésite plus à affirmer qu'avec "le dioxyde de titane, on se retrouve dans la même situation qu'avec l'amiante il y a 40 ans" !!!
  • L'institut sanitaire des Pays-Bas (RIVM) vient d’alerter sur les risques des nanoparticules de dioxyde de titane pour le foie, les ovaires et les testicules !

/ E171, dans quels produits ?

Après enquête, nous suspectons près de 200 produits contenant des nanoparticules, dont la moitié est destinée aux enfants ! Les enfants sont les premiers exposés alors qu’ils sont particulièrement sensibles du fait d'un organisme en plein développement. Parmi ces produits, nous retrouvons : M&M’s, Malabar, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brulées, LU, Vahiné…

Le dioxyde de titane, sert… à blanchir la couleur du bonbon ou le rendre plus brillant !

Autrement dit, nous sommes les cobayes d'une simple exigence marketing ! 

// De la suspicion aux analyses indépendantes

Seules des analyses révélant la présence de ces nanoparticules dans l’alimentation sont à même de faire reculer l’industrie de l’agro-alimentaire en apportant une transparence qui fait pour le moins défaut aujourd’hui.

En juin dernier, Agir pour l’Environnement a mené des analyses révélant la présence de nanos dans 4 produits alimentaires choisis au hasard... ces analyses ont connu un vaste retentissement médiatique : une du Monde, article dans le Canard Enchaîné, etc.

Parution dans le Monde et le Canard enchainé.

/ De premières victoires !

Depuis, certains des industriels ciblés, pris en défaut de non étiquetage des produits, ont pris des engagements (ou sont en passe de le faire) en vue de retirer ces matières de la composition des produits vendus. Les autres industriels doivent suivre !

/ C'est là que vous intervenez ! 

Cette première victoire nous amène à envisager de relancer une nouvelle série d’analyses afin de maintenir la pression sur les industriels de l’agro-alimentaire et à pousser les pouvoirs publics à faire respecter le peu de réglementation en la matière.

AIDEZ-NOUS à financer de nouvelles analyses !

ou

https://fr.ulule.com/enquete-nano/

Partager cet article

Repost 0